Souad Abderrahim, le fer de lance du parti Ennahdha qui veut conquérir Tunis

posted Modifié 👁 Veille


© AfrciaNews | Carole KOUASSI Il y a 20 heures


Le 6 mai, Souad Abderrahim, l’une des figures majeures du parti islamiste Ennahdha en Tunisie espère devenir la première femme maire de Tunis lors des élections locales, les premières depuis la révolution de 2011. Mais, la voix féminine d’Ennahdha a fort à faire en raison de certaines casseroles. “J’aspire au poste de maire de la ville de Tunis, un poste jusque-là réservé aux hommes. De plus, c’est la première fois où le maire de la ville de Tunis est élu, il a toujours été nommé par le président de la République”, a-t-elle déclaré à l’annonce de sa candidature la semaine dernière.

A 54 ans, l‘égérie du parti islamiste casse en effet les codes du conservationnisme musulman.

  • Elle ne porte pas de voile, arbore des tailleurs pantalons, et fait entendre sa voix là où elle l’entend. En octobre 2011 déjà, elle a remporté un siège dans l’Assemblée constituante nouvellement formée, après la révolution tunisienne née du Printemps arabe.

Le fantôme de la polémique sur les mères célibataires

Une sortie qui a provoqué un déluge de réactions, tant chez les femmes que chez les hommes. Le 6 mai, à Tunis, elle devra redoubler d’ardeur face à Kamel Idir, également pharmacien de profession comme elle, et qui bat pavillon pour le parti au pouvoir.