Syrie: les derniers rebelles quittent la Ghouta orientale

posted Modifié 👁 Veille

© RFI | Publié le 12-04-2018 Modifié le 12-04-2018 à 14:32

Pendant cinq 5 ans, cette zone rebelle proche de Damas a été assiégée par le régime syrien et ses alliés. Après Alep ou Homs, la Ghouta orientale rejoint la liste des bastions rebelles reconquis par le régime syrien et ses alliés.

Nouvelle étape dans la reconquête du territoire syrien

Selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme , les principaux commandants de Jaïch al-Islam ont quitté la ville, y compris le chef du groupe salafiste, qui a rejoint le nord de la Syrie. La chute de la Ghouta orientale est une nouvelle étape de la reconquête du territoire syrien par le régime de Bachar el-Assad, appuyé par ses alliés russe et iranien.

Lente évacuation des civils

Par le passé, les Nations unies ont dénoncé ces mouvements comme des déplacements forcés de population. On devrait savoir dans les prochaines heures combien de civils étaient restés dans Douma au cours des dernières semaines. C’est une victoire importante, achevée après avoir mené une violente offensive et les civils ont payé un très lourd tribut.

Les menaces de frappes occidentales se poursuivent et nourissent les tensions dans la région

La compagnie aérienne nationale, qui survolait la Syrie pour certaines destinations, a changé ses plans de vols. Des dirigeants libanais ont mis en garde contre l’utilisation de l’espace aérien du pays du Cèdre pour mener des frappes sur la Syrie. Ce matin, le patriarche maronite Bechara Rai a appelé la communauté internationale, « à mettre fin à la guerre en Syrie».


,