Attaque chimique de Douma : les casques blancs indiquent à l'OIAC où sont enterrés les corps

posted Modifié 👁 Veille


© France 24 & AFP | 18/04/2018


h6. Alors que l’enquête de l’OIAC devait commencer mercredi à Douma, les inspecteurs n’ont toujours pas pu entrer dans la ville. Néanmoins, les casques blancs ont pu leur indiquer où étaient les tombes des victimes présumées de l’attaque chimique.

  • Une agence des Nations unies chargée d’assurer la sécurité des inspecteurs a voulu se rendre sur place pour une mission de reconnaissance.
  • Le directeur de l’OIAC a fait une déclaration pour dire qu’il ne savait pas quand les enquêteurs pourraient se déplacer à Douma.
    txt_quote_double_open Il a insisté sur le fait que les conditions de sécurité devaient être les plus importantes possibles pour que cette mission soit déployée, poursuit Stéphanie Maupas, envoyée spéciale de France 24 au siège de l’OIAC, à La Haye, au Pays-Bas.


,