Somaliland : les violences sexuelles désormais punies par la loi

posted Modifié 👁 Veille


© africanews | Carole KOUASSI | 10/04/2018

Pour la première fois, les violeurs potentiels auront peur d‘être punis et de se retrouver en prison pendant des années, a déclaré au téléphone, depuis Londres, Mahamoud à la Thomson Reuters Foundation.
  • En effet, jusqu‘à ce jour, le viol n‘était pas défini comme un crime au Somaliland, région islamique aux valeurs conservatrices. Ce qui induit qu’aucune peine de prison n’a été prononcée contre les auteurs de viol. Les familles des victimes ont plutôt été payées ou la victime purement contrainte d‘épouser son violeur pour éviter d‘être conspuée.

C’est donc avec beaucoup de soulagement que les femmes ont accueilli cette nouvelle loi.

  • «Ce projet de loi prévoit à la fois des dispositions procédurales pour soutenir la gestion des délits sexuels et des dispositions de fond sur les sanctions pénales», a souligné un communiqué de Nagaad, un réseau de 46 organisations de femmes au Somaliland.
  • Le Somaliland, qui compte environ quatre millions d’habitants, a déclaré son indépendance de la Somalie en 1991 à la suite d’une guerre civile sanglante, mais il n’est pas reconnu internationalement en tant que pays.


,