Petit précis de culture du viol (et autres évidences...)

posted Modifié 👁 Veille

La culture du viol, qu’est ce que c’est ?

La culture du viol commence dès que l’on estime que les petits garçons qui soulèvent les jupes des filles c’est normal, de leur âge, un simple jeu, et que les petites filles n’ont qu’à mettre un pantalon ou porter un short sous leur robe. C’est apprendre dès le plus jeune âge aux fillettes qu’elles doivent se faire à l’idée qu’on les touchera toujours, même et surtout sans leur consentement. Bien sûr, de cette culture du viol découlent tout un tas de conséquences plus ou moins directes qui, elles aussi, commencent à être théorisées afin de déconstruire l’ensemble de ce système problématique.

Le « Victim-Blaming », ça ressemble à quoi ?

C’est un réflexe partiellement lié, bien sûr, au patriarcat qui voudrait contrôler l’apparence, l’attitude et de manière générale les droits et libertés des femmes. Un excellent billet dessiné du Blog Dans mon tiroir, là encore avec références à l’appui, explique également le Victim-blaming de manière claire, pédagogue et non sans un brin d’humour sur son pauvre chat. Une occasion de nous rappeler que la victime n’est jamais fautive, et que rien ne saurait excuser que l’on se passe de son consentement.

Et le consentement, ça se donne comment ?

Reste alors à définir le consentement, et c’est probablement la partie la plus complexe. Sans lui, l’acte ne peut peut-être pas être qualifié de viol, mais il ne saurait être qualifié non plus de relation sexuelle saine.


Camille Zimmermann est doctorante en études Culturelles au laboratoire LIS (Littératures, Imaginaire, Sociétés) à l’Université de Lorraine.
Elle ne travaille pas, ne conseille pas, ne possède pas de parts, ne reçoit pas de fonds d’une organisation qui pourrait tirer profit de cet article, et n’a déclaré aucune autre affiliation que son poste universitaire.

Petit précis de culture du viol (et autres évidences troubles)

Polémique Polanski, affaire Weinstein, nombreux procès de viols sur (très jeunes) mineurs requalifiés en txt_quote_double_open atteinte sexuelle txt_quote_double_open ou menant à des condamnations avec sursis : ces derniers mois ont été riches en affaires médiatiques questionnant les agressions et harcèlements que subit le genre féminin ainsi que la notion de consentement.