Les câlins : vitaux pour le développement du cerveau

posted Modifié 👁 Veille

https://img1.science-et-vie.com/var/scienceetvie/storage/images/article/les-hommes-ont-ils-aussi-l-instinct-maternel-7370/31735-2-fre-FR/Les-hommes-ont-ils-aussi-l-instinct-maternel_width1024.jpg
Le contact est fondamental pour le développement des petits et des grands.


Nous avions relaté une partie de ce sujet dans l’article du 19 janvier 2017 Décès du nourrisson par atrophie du système nerveux. Cela concernait la période post natale pendant laquelle, sans contact régulier skin to skin les nouveaux nés mourraient.

Nous reprenons in extenso l’article de numéro 12 de la revue Sciences Psy.

  • (2018). Sciences Psy. Les câlins : vitaux pour le développement du cerveau, (12), 8-8. Décembre 2017 – Février 2018

L’étude menée par Nathalie Maitre et ses collègues à l’hôpital pour enfants de l’Ohio (États Unis) a démontré que câliner son bébé fréquemment contribue à son épanouissement émotionnel et son développement cérébral. Après avoir comparé les réactions au toucher de bébés prématurés à celles des bébés arrivés à terme, les chercheurs ont observé que les nouveau-nés isolés pour bénéficier de soins intensifs étaient moins réceptifs et que leur développement affectif pouvaient en être affecté.
Cette étude a également démontré que le contact physique aide les bébés à développer leurs capacités cognitives et sensorielles. Dans le cas des enfants prématurés, les médecins préconisent le peau à peau afin que le bébé se sente enveloppé après sa naissance, comme il était dans le ventre de sa mère. Pour ceux nés à terme, ce contact a aussi une grande importance : les nourrissons qui ont peu de contact physique avec leurs parents réagissent moins aux démonstrations affectives.

Source:Current Biology | Maitre & altri